Les risques et les effets de la consommation d’alcool

L’hyperalcoolisation rapide

L’hyperalcoolisation rapide désigne la consommation d’une grande quantité d’alcool en peu de temps.

  • Chez les femmes, c’est boire l’équivalent de plus de trois verres standards en une seule fois.
  • Chez les hommes, c’est boire l’équivalent de plus de quatre verres standards en une seule fois.

L’organisme ne peut absorber qu’un seul verre standard par heure, donc quand il y a hyperalcoolisation rapide, il n’arrive pas à suivre le rythme.

L’hyperalcoolisation rapide augmente le risque de situations dangereuses telles que :

  • la conduite avec facultés affaiblies, qui peut entrainer accidents, blessures, décès et accusations criminelles;
  • les bagarres, qui peuvent attiser la violence, pousser aux mauvais traitements et donner lieu à des accusations criminelles;
  • les relations sexuelles non protégées, qui peuvent donner lieu à des infections transmissibles sexuellement (ITS) ou à des grossesses non désirées;
  • l’intoxication alcoolique, qui peut causer la mort.

L’intoxication alcoolique

Si une personne boit beaucoup d’alcool en peu de temps, cet alcool peut devenir toxique pour l’organisme. L’intoxication alcoolique est grave et peut être mortelle. Les symptômes possibles sont les suivants : vomissements, crises d’épilepsie, respiration lente ou irrégulière et perte de conscience. Si la personne s’évanouit, elle risque de s’étouffer, d’avoir des engelures ou de faire de l’hypothermie.

Pour en savoir plus sur les effets de l’alcool durant la grossesse, consultez la page sur la grossesse.

Les risques de la consommation d’alcool à long terme

Une personne qui boit beaucoup d’alcool sur une longue période peut subir des effets négatifs. Il est possible que les signes ne se manifestent pas tout de suite, mais qu’ils se développent au fil du temps. Voici les effets à long terme sur la santé que peut entrainer l’abus d’alcool :

  • Lésions cérébrales
  • Accidents vasculaires cérébraux
  • Maladies cardiovasculaires
  • Hypertension
  • Maladies du foie
  • Pancréatite
  • Problèmes de santé mentale
  • Diabète
  • Ulcères de l’estomac
  • Cancer (bouche, sein, foie, œsophage, côlon et rectum)

Prenez soin de vous et des autres. Encouragez votre entourage à demander de l’aide en cas de besoin.

Si vous ou une de vos connaissances ne vous sentez pas bien émotionnellement ou mentalement, vous pouvez obtenir de l’aide. Confiez-vous à quelqu’un : amie ou ami de confiance, membre de la famille, enseignante ou enseignant, conseillère ou conseiller, ou ainée ou ainé. Vous pouvez aussi aller au centre de santé pour vous adresser à une travailleuse ou un travailleur en santé mentale.

Pour obtenir de l’aide de façon anonyme, joignez la ligne d’aide Kamatsiaqtut en tout temps au 1 800 265-3333.

Si vous ou une de vos connaissances êtes en état de crise, joignez une ligne d’écoute, appelez les urgences ou rendez-vous au centre de santé sans tarder.

Pour en savoir plus, consultez la page sur la dépendance aux drogues.