Les risques liés à la consommation de cannabis et les effets néfastes sur la santé

RackCards_Illustrations_EffectsOnBody copy_op_1.png

Les effets à long terme de la consommation de cannabis #

Même si le cannabis peut être utilisé à des fins médicales dans certaines situations, une consommation importante et prolongée peut avoir des effets néfastes sur la santé. Vous trouverez ci-dessous une liste de certains des risques à long terme liés à la consommation de cannabis.

  • Risque accru de développer ou d’aggraver une maladie mentale. Il peut s’agir d’anxiété et de dépression. Il existe également un risque plus important de voir, d’entendre et de ressentir des choses qui n’existent pas (psychose).

FB_2018Posts_Batch01_Nobackground_Post11 copy_op_0.png

  • Risque accru d’accoutumance ou de syndrome de sevrage si vous réduisez votre consommation ou si vous arrêtez de consommer du cannabis.
  • Difficulté à se souvenir de certaines choses, à avoir les idées claires et à prêter attention.

           FB_2018Posts_Batch01_Nobackground_Post08 copy_op_2.png       

  • Risque accru de problèmes respiratoires liés à la consommation de cannabis.
    • toux
    • sifflement
    • essoufflement
    • douleurs à la poitrine
    • aggravation des symptômes de l’asthme
  • Les problèmes de santé liés au cannabis peuvent être aggravés par une consommation de cannabis:
    • régulière, dès un jeune âge
    • quotidienne ou presque quotidienne
    • en grandes quantités

Les risques de la consommation de cannabis pour les adolescents #

On recommande que les enfants et jeunes ne consomment pas de cannabis et ne soient pas exposés à la consommation passive (c’est à dire, à la fumée secondaire de cannabis). Ces recommandations existent pour plusieurs raisons:

  • Certaines parties du cerveau continuent à se développer jusqu’à l’âge de 25 ans environ. Le cannabis peut entraîner des modifications dans certaines zones du cerveau. Cela peut conduire à des problèmes de raisonnement et de concentration et peut compliquer la gestion des émotions. Certains de ces changements peuvent perdurer lorsqu’un jeune dont le cerveau est en plein développement consomme du cannabis.
  • La consommation de cannabis, souvent à un jeune âge, augmente le risque de développer une psychose ou une schizophrénie. Il s’agit d’un état dans lequel une personne a des pensées confuses et peut ressentir, voir ou entendre des choses qui n’existent pas. Elle peut également augmenter les risques de développer ou d’aggraver d’autres problèmes de santé mentale, tels que la dépression et l’anxiété.
  • La consommation de cannabis peut rendre l’apprentissage plus difficile, ce qui peut se ressentir sur les résultats scolaires.

Il est important que les jeunes sachent comment réduire les risques liés à la consommation de cannabis s’ils décident d’en consommer. Des recommandations pour les jeunes en faveur de la réduction des risques dans le cadre de la consommation de cannabis se trouvent ici: La vérité crue: Conseils pratiques sur la consommation plus sûre de cannabis

Pour en savoir plus sur les risques de la consommation de cannabis chez les jeunes, cliquez ici.

Les risques de la consommation de cannabis pour les femmes enceintes et les femmes qui allaitent #

RackCards_Illustrations_Pregnancy.png

Il est plus sûr d’éviter la consommation de cannabis pendant la grossesse et l’allaitement, car elle peut nuire au bébé pendant sa croissance et son développement.

  • La consommation de cannabis pendant la grossesse peut affecter le cerveau de l’enfant et entraîner des problèmes de raisonnement, d’apprentissage et de gestion du comportement.
  • On a constaté que les enfants qui ont été exposés au cannabis pendant la grossesse peuvent être plus susceptibles de consommer des drogues plus tard dans leur vie.
  • La consommation de cannabis pendant la grossesse peut réduire le poids du nourrisson à la naissance.
  • Le THC est la substance chimique du cannabis qui provoque un état euphorique. Le THC et d’autres substances chimiques contenues dans le cannabis peuvent passer dans le lait maternel des mères qui allaitent et être transmis au bébé pendant l’allaitement. Il est plus sûr d’éviter la consommation de cannabis pendant l’allaitement.

Si vous consommez des drogues pendant votre grossesse ou en allaitant, ou si vous connaissez une femme qui le fait, il n’est jamais trop tard pour obtenir de l’aide. Il existe des options et un soutien est possible. Chaque centre de soins de santé offre une aide gratuite et confidentielle en matière de santé mentale.

Vous pouvez également parler à un(e) ami(e) de confiance, à un membre de votre famille ou à un(e) aîné(e) et lui demander de l’aide. Pour vous faire aider anonymement, composez le numéro gratuit de la ligne d’aide téléphonique Nunavut Kamatsiaqtut au 1-800-264-3333.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les risques liés à la consommation de cannabis pendant la grossesse.

Peut-on faire une surdose de cannabis? #

  • Il est possible de prendre trop de cannabis et de se sentir mal. La consommation d’une grande quantité de cannabis peut provoquer des vomissements et des douleurs intenses au niveau de l’estomac. Il peut s’agir de signes d’une affection nommée « syndrome d’hyperémèse cannabinoïde ». De nombreuses personnes qui en ont souffert trouvent que les douches chaudes soulagent le syndrome.
  • Personne n’est décédé des suites d’une trop grande consommation de cannabis. Il existe des drogues illégales qu’on appelle les cannabinoïdes synthétiques. Le « K2 » et le « Spice » sont des exemples de produits issus d’un cannabis de synthèse. Ils sont fabriqués à partir de produits chimiques. Dans de rares cas, des gens qui avaient consommé ces produits sont tombés très malades ou sont décédés.
  • La consommation d’une grande quantité de cannabis peut provoquer des émotions intenses telles qu’un sentiment d’anxiété, de panique, une paranoïa et une psychose. La psychose est un état dans lequel une personne a des pensées confuses et peut ressentir, voir ou entendre des choses qui n’existent pas.

Le cannabis et le tabac #

Le cannabis n’est pas une alternative sûre au tabac. Le cannabis et la fumée de tabac contiennent beaucoup de produits chimiques identiques. Ces produits chimiques peuvent être nocifs et causer des problèmes respiratoires. Ils ont également été liés au cancer.

Les personnes qui fument du cannabis inhalent parfois le produit plus profondément que les fumeurs de tabac ou retiennent la fumée dans leurs poumons plus longuement. Cela signifie qu’elles peuvent être davantage exposées à ces substances chimiques nocives.

Tout comme le tabac, la fumée secondaire du cannabis peut avoir des effets sur l’entourage. Quelqu’un qui se trouve dans un espace confiné et respire la fumée peut ressentir de légers effets du cannabis. En fait, une personne qui ne consomme pas de cannabis peut même obtenir un résultat positif à un test urinaire de dépistage de drogues après avoir simplement respiré de la fumée de cannabis.

Pour en savoir plus sur l’impact de la fumée de cannabis sur l’organisme, cliquez ici.

Le cannabis et la conduite automobile #

FB_2018Posts_Batch01_Nobackground_Post09 copy_op.png

Consommer du cannabis et prendre le volant n’est pas sans danger. Le cannabis peut nuire à la coordination et au temps de réaction. La mémoire et la concentration peuvent également être affectées. Tout cela rend la conduite dangereuse. Les conducteurs dont les facultés sont affaiblies représentent un danger pour les passagers de leur véhicule, les autres conducteurs sur la route et les piétons.

Conduire avec des facultés affaiblies peut multiplier par deux ou trois les risques d’accident. Le risque d’accident augmente lorsqu’une personne allie à la consommation de cannabis celle de l’alcool.

La consommation de cannabis avec d’autres substances peut intensifier les effets de ces drogues, ce qui peut accroître le risque de blessure ou de décès dans un accident.

Pour en savoir plus sur les risques liés à la consommation de cannabis et à la conduite automobile, cliquez ici.

Comment puis-je réduire les risques liés à la consommation de cannabis? #

Le meilleur moyen de prévenir les risques est de ne pas consommer de cannabis. Si vous décidez de consommer du cannabis, vous pouvez réduire les risques en suivant les recommandations en faveur de la réduction des risques. Elles s’appliquent dans le cadre d’une utilisation non médicale du cannabis et sont décrites ci-dessous.

  • Essayez d’abord une petite quantité pour tester la puissance du cannabis que vous consommez. Attendez que le produit fasse effet avant de décider si vous devriez en prendre plus ou non.
  • Évitez de consommer du cannabis contenant de fortes quantités de THC, car ces produits peuvent être nocifs pour votre santé. Essayez de trouver des produits à faible teneur en THC et à forte teneur en CBD. Cliquez ici pour en savoir plus sur le THC et le CBD.
  • Évitez d’utiliser ce que l’on appelle les cannabinoïdes synthétiques. Le « K2 » et le « Spice » sont des exemples de produits issus d’un cannabis de synthèse. Des produits chimiques dangereux rentrent dans leur fabrication. Ils sont connus pour causer de graves problèmes de santé allant jusqu’à la mort.
  • Ne consommez pas de cannabis si vous prenez le volant. Cela s’applique à tous les types de véhicules : voitures, camions, véhicules tout terrain, motoneiges, bateaux, etc.

RackCards_Illustrations_Wait6Hours copy_op.png

  • Retardez la consommation de cannabis le plus longtemps possible, et évitez d’en consommer à un âge précoce, surtout avant 16 ans. Plus vous commencez à en consommer tard, moins les risques pour votre santé sont élevés.
  • Évitez de fumer du cannabis. Ce mode de consommation peut nuire à votre capacité respiratoire. Veillez à vous informer sur les risques liés à toutes les méthodes de consommation de cannabis.
  • Évitez de consommer du cannabis quotidiennement ou presque. Si vous comptez en consommer, il est recommandé de le faire au maximum une fois par semaine.

RackCards_Illustrations_NotMoreOnceWeek copy_op.png

  • Évitez de consommer du cannabis si vous avez des antécédents de troubles de santé mentale ou si de tels antécédents existent dans votre famille. De même, vous devriez vous abstenir si vous avez des antécédents de dépendance à l’alcool ou à des drogues.
  • Évitez de consommer du cannabis si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Le cannabis peut avoir des effets néfastes et durables sur votre bébé.

RackCards_Illustrations_Pregnancy_0.png

  • Si vous décidez de fumer du cannabis, évitez de l’inhaler profondément ou de retenir votre souffle, car cela peut augmenter la quantité de toxines que les poumons absorbent.
  • Évitez de consommer du cannabis avec du tabac. Cela peut accroître les risques pour la santé et les problèmes respiratoires.

RackCards_Illustrations_NotMixWithAlcoholMedication copy_op.png

Éviter de consommer du cannabis en même temps que de l’alcool ou d’autres drogues, notamment des médicaments sur ordonnance. Pour plus d’informations sur la manière de réduire les risques liés à la consommation de cannabis chez les jeunes et les adultes, cliquez sur les liens ci-dessous.

Adultes: 10 Ways to Reduce Risks to Your Health When Using Cannabis
Jeunes: La vérité crue: Conseils pratiques sur la consommation plus sûre de cannabis