L’anxiété et les troubles anxieux

L’anxiété est un ensemble de sentiments de nervosité, d’inquiétude, de crainte et de malaise causés par une situation ou un évènement à venir – réel ou non. Tout le monde se sent anxieux de temps en temps, mais certaines personnes éprouvent de l’anxiété si souvent qu’elle leur empoisonne la vie.

Par exemple, on peut se sentir anxieux avant d’aller chez le dentiste ou de passer un entretien d’embauche. Une personne atteinte d’un trouble anxieux, elle, peut se sentir anxieuse chaque fois qu’elle sort de chez elle. Ce trouble affecte alors sa capacité à interagir avec autrui et à réaliser ses activités quotidiennes.

Il n’est pas toujours facile de faire la distinction entre une anxiété normale et un trouble anxieux. Vous pensez avoir un trouble anxieux? Les symptômes d’anxiété perturbent votre quotidien? Demandez de l’aide à votre centre de santé. Pour obtenir de l’aide de façon anonyme, joignez la ligne d’aide Kamatsiaqtut au 1 800 265-3333.

Si vous pensez qu’une personne risque de se blesser ou de blesser quelqu’un, amenez-la immédiatement au centre de santé ou appelez la GRC.

Les types de troubles anxieux

L’inquiétude extrême

Une personne qui s’inquiète trop des gestes du quotidien – petits et grands – présente peut-être un trouble d’anxiété généralisé, qui est le type de trouble anxieux le plus courant. Qu’entend-on par « s’inquiéter trop »?

  • Avoir des pensées anxieuses presque tous les jours depuis au moins six mois.
  • Avoir de la difficulté à réaliser ses activités quotidiennes à cause de l’anxiété.
  • Avoir des symptômes visibles, comme de la fatigue, de la tension musculaire et des troubles du sommeil.
  • Ressentir des émotions qui causent une souffrance et un dysfonctionnement importants.

Les troubles du sommeil

Bon nombre de troubles mentaux se caractérisent par des difficultés à s’endormir et des réveils fréquents. Il est normal de mal dormir avant un évènement important. En revanche, avoir des insomnies et ressentir de l’inquiétude en permanence – avec ou sans raison – peut être le signe d’un trouble anxieux.

Les peurs irrationnelles ou phobies

Dans certains cas, l’anxiété est liée à une chose ou à une situation particulière (p. ex., les foules, l’avion ou les hauteurs). Lorsqu’elle est insurmontable, la peur peut prendre la forme d’une phobie – un type de trouble anxieux. Certaines phobies ne sont pas évidentes. Une personne peut vivre avec une phobie pendant des années sans avoir à y faire face (p. ex., une personne qui a la phobie de l’avion, mais qui ne le prend jamais). Certaines personnes sont au contraire confrontées à leur phobie tous les jours.

L’indigestion chronique

L’anxiété a beau être d’origine psychologique, elle se manifeste souvent par des symptômes corporels. Le syndrome du côlon irritable, par exemple, se caractérise par des maux de ventre, des crampes d’estomac, des ballonnements, des gaz, de la constipation et de la diarrhée. Il n’est pas toujours lié à de l’anxiété, mais les deux peuvent aller de pair et même s’aggraver l’un l’autre.

L’anxiété sociale

Il est courant de se sentir mal à l’aise lorsque l’on rencontre de nouvelles personnes ou que l’on donne une présentation. Les personnes atteintes d’un trouble d’anxiété sociale, elles, ressentent une anxiété extrême des situations du quotidien, comme les conversations individuelles. Elles ont l’impression que tout le monde les regarde. Elles peuvent rougir, trembler, avoir la nausée, transpirer beaucoup et avoir du mal à parler. Ces symptômes peuvent être si difficiles à vivre qu’elles éprouvent de la difficulté à rencontrer de nouvelles personnes, à nouer des liens étroits ou à avoir de bons résultats au travail ou à l’école.

La panique

Une crise de panique est un sentiment soudain de peur qui peut durer plusieurs minutes. Elle peut se manifester par des palpitations, des difficultés à respirer, des sensations de picotement ou d’engourdissement dans les mains, une transpiration abondante, des maux de ventre et des douleurs à la poitrine. Une personne qui a des crises de panique régulières peut présenter un trouble anxieux.

Les flashbacks

Revivre un évènement perturbant ou traumatisant est chose courante chez les personnes atteintes d’un trouble stress post-traumatique (TSPT). Les flashbacks peuvent s’accompagner d’autres types de troubles anxieux.

Les comportements compulsifs

Les personnes atteintes de trouble obsessionnel-compulsif (TOC) ont des pensées involontaires répétées qui les obligent à faire quelque chose de façon répétitive. On parle de « comportement compulsif ». Ce comportement peut être mental (se répéter « ça va aller ») ou physique (se laver les mains, redresser des objets, compter, revérifier ce que l’on a déjà fait).

Façons de gérer et de réduire l’anxiété

L’anxiété est l’un des problèmes de santé mentale les plus courants au monde. Beaucoup de personnes trouvent des façons efficaces de la gérer et de la réduire.

Voici quelques exemples :

  • Surveillez votre humeur. Lorsque vous ressentez de l’anxiété, essayez de voir s’il y a des points communs entre vos différents épisodes anxieux et de déterminer ce qui accentue votre anxiété. Utilisez ces connaissances pour mieux comprendre les causes de votre anxiété.
  • Apprenez et adoptez des techniques de relaxation physique et mentale et de respiration.
    • Astuce : Vous pouvez chercher des exercices de ce type sur YouTube pour trouver celui qui vous convient le mieux!
  • Joignez-vous à un groupe de soutien (en personne ou en ligne) pour échanger témoignages et stratégies d’adaptation.
  • Évitez l’alcool et la caféine s’ils aggravent les symptômes d’anxiété.
  • Établissez un plan de traitement avec l’aide d’un fournisseur de soins de santé. Il existe de multiples façons de traiter l’anxiété. Vous pouvez trouver celle qui vous convient le mieux.

Beaucoup de personnes atteintes d’un trouble anxieux ne savent pas que leur problème peut être traité. Elles disent s’être toujours senties nerveuses ou anxieuses. Ce trouble peut survenir à n’importe quel âge. Il peut être nécessaire de passer un examen médical complet avant qu’un diagnostic de trouble anxieux ne puisse être posé, et un traitement prodigué. La cause du trouble demeure souvent inconnue.

Une personne atteinte d’un trouble anxieux peut avoir d’autres problèmes (p. ex., dépression, usage problématique de drogue ou d’alcool ou dépendance) qui peuvent être d’importants facteurs de risque de suicide. Les enfants dont au moins un parent souffre de dépression ont au moins deux fois plus de risques d’avoir un trouble anxieux. Les femmes ont deux fois plus de risques que les hommes d’avoir un trouble anxieux.

Vous pensez avoir un trouble anxieux? Les symptômes d’anxiété perturbent votre quotidien? Demandez de l’aide à votre centre de santé. Pour obtenir de l’aide de façon anonyme, joignez la ligne d’aide Kamatsiaqtut au 1 800 265-3333.If you think someone is at a risk of harming themselves or others, take them to the health centre immediately or call the RCMP.

Si vous pensez qu’une personne risque de se blesser ou de blesser quelqu’un, amenez-la immédiatement au centre de santé ou appelez la GRC.

Aide et soutien en santé mentale